Fêter Pâques, mais pourquoi ?

gf

« Je ne sais pas pourquoi on fête Pâques »

Voilà ce que m’a dit une amie au téléphone alors que je l’invitais à participer à notre petit défi artistique. Sur le coup, on n’a pas disserté sur la question, mais elle m’a interpellée.

Pâques est la plus grande fête des chrétiens. Et pour les autres ?? Ne serait-ce qu’une fête purement commerciale propulsée par notre société de consommation qui nous enjoint de nous gaver de chocolat et d’envahir nos maisons de mignons petits poussins ?

Et bien non, je ne crois pas.

 

Pâques, c’est la fête de la Vie !

Depuis la nuit des temps, et de manière assez universelle à mon avis, les hommes ont célébré l’arrivée du printemps : le renouveau de la nature, la Vie qui rejaillit après la trêve de l’hiver durant laquelle tout semble mort.
Le symbole est fort ; la sagesse de la nature murmure directement dans nos cœurs, dans nos corps : la Vie finit toujours par revenir. La Vie, généreuse, belle et joyeuse, est plus forte que le froid, la souffrance, la mort.
gf
Iraniennes à New-York – Photographie de Hossein Fatemi, Panos Pictures/​Redux

gf

En cette période d’incertitudes et de deuils, cela semble plutôt pertinent de s’en rappeler… même si cela ne suffit pas.

1- Dans un moment où nous pouvons nous sentir particulièrement impuissants, nous avons besoin de nous reconnecter à ce qui nous rend vivant.
Alors, arrives-tu à faire une petite place dans ton planning pour faire quelque chose qui te donne cette sensation d’être pleinement vivant-e ? Danser, dessiner, jouer, écrire, ou quoi que ce soit d’autre ?

2- Par ailleurs, quand nous souffrons, c’est bien souvent que nous sommes tournés vers nous-mêmes, que nous tournons en boucle dans nos têtes nos difficultés, nos peurs, nos doutes. Un des moyens pour en sortir, c’est de déplacer ton attention vers les autres, passer d’un état auto-centré à un état de connexion aux autres.

gf
Et pourquoi pas combiner les deux, dans une dynamique de service : quels sont mes atouts, mes talents, mes compétences qui pourraient apporter un plus aux autres ?

fg

Fêter ensemble, c’est faire société

Célébrer ensemble, donner du sens ensemble, c’est renforcer les liens entre nous. Et les tisser avec les nouvelles générations en leur transmettant ce sens et ces rituels. Ces fêtes sont des repères fondamentaux pour faire société.
« La vie en société exige la pratique de rituels dont la fonction est de relier la communauté des hommes autour d’un sens partagé attribué ou reconnu aux évènements majeurs de la vie personnelle ou sociale. » Michel BilléAlors, plus que jamais, même (et surtout !) si tu es seul-e chez toi, joins-toi à la fête ! Parce qu’on a trop besoin de vivre avec les autres et non pas simplement pour soi.
Mets-toi sur ton 31, ouvre ta fenêtre et mets de la musique, que ce soit Le printemps de Vivaldi ou Here comes the sun des Beatles, et prépare avec soin un beau et délicieux repas, même si c’est juste pour toi.
Bon, ok, tu peux te passer du chapeau. Et du sifflet.
Mais la boule à facettes est obligatoire.
fg
Et bien sûr, ne te prive pas de passer des coups de fil ou des appels vidéos pour souhaiter de joyeuses Pâques à ceux que tu aimes !
fg

Joyeuse fête de Pâques !f

A bientôt,

Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *